Actualité

BARKHANE : Soutien aéroporté dans la relève d’un bataillon tchadien

04/04/2022

Du 21 au 24 mars 2022, un A330 Phénix de la base aérienne projetée  de N’Djamena s’est déployé sur la BAP de Niamey afin d’assurer la relève du bataillon tchadien de la Force conjointe du G5 Sahel.

Près de 1 600 soldats tchadiens ont transité par la base aérienne projetée (BAP) de Niamey en moins de quatre jours, et en trois rotations de plus de 250 personnes, dans le cadre de cette opération de relève majeure.

Après un an d’engament dans la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT), les soldats tchadiens de la Force conjointe du G5 Sahel ont quitté Tera par convoi routier pour rejoindre la BAP de Niamey. La relève du bataillon s’est réalisée avec plusieurs rotations de soldats arrivés du Tchad par A330 Phénix, l’avion de transport stratégique de l’armée de l’Air et de l’Espace.

Les troupes tchadiennes débarquant de l'A330 MRTT Phénix

Durant trois jours, les norias ont été soutenues par le détachement de transit interarmées aérien (DéTIA) de Niamey. Les spécialistes du transit aérien du 1er régiment du train parachutiste (1er RTP) ont assuré le transit de ces soldats sur la BAP de Niamey, véritable hub logistique aéronautique de l’opération Barkhane.

Cette manœuvre logistique démontre une nouvelle fois la capacité de l’A330 Phénix à effectuer une pluralité de missions (ravitaillent en vol, aérotransport de personnels et évacuations sanitaires) en opérations extérieures.

La planification a fait l'objet d'une attention particulière

Déployé actuellement sur la BAP de N’Djamena au Tchad, l’A330 Phénix opèrera depuis la BAP de Niamey d’ici début 2023, grâce au nouveau parking aéronefs en cours de rénovation.

En parallèle, le C-135 poursuit ses missions de ravitaillement en vol des Mirage 2000 engagés au profit de Barkhane depuis le début de l’opération, en 2014.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 600 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

© État-major des armées