4 Rafale participants à l'exercice Point Blank
Actualité

POINT BLANK 2022 : entrainement de haute intensité en mer du Nord

03/05/2022

Du 26 au 29 avril, un détachement Rafale de la 30e escadre de chasse était déployé au Royaume-Uni pour l'exercice Point Blank 2022.

Du 26 au 29 avril, quatre avions de chasse Rafale de la 30e escadre de Mont-de-Marsan, un avion ravitailleur C-135 de l’escadron de ravitaillement en vol 4/31 « Sologne » et une quarantaine d’Aviateurs étaient déployés à Lakenheath (Royaume-Uni) pour l’exercice Point Blank 2022.

Basé sur la participation conséquente d’avions de chasse de 4e et 5e génération, le scénario choisi entrainait les équipages à une mission interalliée, réaliste et de haute intensité, et ce dans un environnement non permissif. L’équipe « Blue » rassemblait une vingtaine d’avions. Son objectif : défendre une base aérienne que l’ennemi tentait d’approcher et récupérer un équipage allié éjecté dans la zone. En face, les « Red », aussi nombreux, simulaient différentes menaces comme des missiles de croisière, et tentaient également de récupérer l’équipage au sol.

Les Rafale français, engagés dans les deux équipes, ont pris part à cette mission de défense aérienne, préparée longuement la veille avec leurs homologues américains, britanniques mais aussi hollandais, qui participaient pour la première fois à ce rendez-vous. Alors que l’OTAN affiche une posture défensive renforcée sur le flanc est de l’Europe, cette édition illustre parfaitement la volonté des nations de l’Alliance de poursuivre les entraînements conjoints pour maintenir un bon niveau d’interopérabilité et préparer les forces à de futures opérations interalliées.

Pour le commandant Alexis, directeur de l’exercice, au-delà des enrichissements liés à la coopération et au partage d’expérience entre les nations, la participation à cet exercice de haut niveau traduit également l’agilité de l’armée de l’Air et de l’Espace à se déployer sous court préavis. « La participation française a été confirmée assez tardivement, moins de deux semaines avant l’exercice, mais nous avons su être réactifs et organiser notre déplacement en engageant un minimum de moyens. Cela a été rendu possible notamment grâce au C-135 qui a non seulement ravitaillé les Rafale en vol lors de l’entrainement en mer du Nord, mais a aussi assuré le transport depuis la France des Aviateurs et de l’ensemble du fret technique nécessaire aux mécaniciens Rafale et C-135. »

Un F-16 ravitaillant sur le C-135 français

Un F-16 ravitaillant sur le C-135 français

4 Rafale participants à l'exercice Point Blank

4 Rafale participants à l'exercice Point Blank

Les équipages internationaux au briefing d'avant mission

Les équipages internationaux au briefing d'avant mission

Un opérateur C-135 dans le cadre de l'exercice Point Blank

Un opérateur C-135 dans le cadre de l'exercice Point Blank