Actualité

BARKHANE : Passation de commandement de la base aérienne projetée de Niamey

12/08/2021

Le vendredi 16 juillet 2021, le Commandant de la Force Barkhane (COMANFOR), a procédé au transfert d’autorité du commandement de la base aérienne projetée (BAP) de Niamey.
Vignette

Lors de cette cérémonie, le COMANFOR a souligné l’importance stratégique de la BAP de Niamey en Bande sahélo-saharienne (BSS) et l’engagement sans faille du colonel Malard à la tête des opérations s’y déroulant. Cela a été l’occasion de dresser le bilan d’un mandat riche en opérations.

Implantée depuis 2013 sur une base aérienne de l’armée de l’Air nigérienne, la BAP de Niamey constitue une plateforme stratégique à partir de laquelle est conduite la majorité des opérations aériennes dans le fuseau ouest de la BSS.

L’une des missions que le colonel Malard s’était fixée, était de faire de la BAP un outil de combat, capable d’intervenir sans délai sur un territoire grand comme l’Europe. « L’activité aérienne a été particulièrement soutenue cette année, avec plus de 20 000 heures de vol réalisées à partir de la plateforme, soit 15% de plus par rapport au mandat précédent » explique le colonel Malard. Une augmentation constante qui permet d’illustrer la montée en puissance de l’armée de l’Air et de l’Espace dans les opérations contre les groupes armés terroristes (GAT) et l’accompagnement au combat des forces partenaires en BSS. Outre les missions d’appui-feu et de renseignement conduites par les chasseurs et les drones et celles de ravitaillement , le bilan de la BAP fait état du transit de plus de 50 000 militaires vers les différentes emprises de la force et de la livraison d’environ 8 000 tonnes de fret dont 660 livrées par air .

La BAP accueille en permanence depuis février 2020, une unité d’un groupement tactique désert (GTD) démontrant sa vocation interarmées et permettant de réaliser des actions de partenariats de combat avec les Forces armées nigériennes (FAN). « Les opérations BOURRASQUE ou encore SOLSTICE ont permis un binomage qui a porté ses fruits avec les compagnies spéciales d’intervention nigériennes. » souligne le colonel Malard. « Nous avons réussi à gagner la confiance de nos hôtes nigériens afin de mieux comprendre leurs besoins et de les écouter. Il faut à présent consolider ce partenariat notamment pour la partie air» poursuit-il.

« Je tiens à souligner l’excellence des personnels que j’ai eu l’honneur de commander au cours de cette année extraordinaire. La motivation, le professionnalisme et l’esprit d’initiative des aviateurs, terriens, marins et personnels des directions et services sont à l’origine des résultats exceptionnels obtenus. » conclut le colonel avec fierté.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération BARKHANE a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad. Elle regroupe environ 5 100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.