Actualité

Chammal : Focus sur le rôle des préparateurs du Rafale

18/01/2022

Au Levant, l’expertise des mécaniciens de pistes ou « pistards » et des mécaniciens armuriers, surnommés « pétafs », est essentielle dans la mise en œuvre des appareils.

Des inspections régulières et des actions de préparation sont nécessaires au bon déroulement des opérations aériennes. La visite journalière consiste à vérifier la conformité au vol de l’aéronef. Le mécanicien de piste s’assure du bon niveau des fluides (hydrauliques, carburants, huiles) et de l’absence de fuite. Il inspecte ensuite l’état des pneumatiques, examine les entrées d’air à la recherche d’une éventuelle obstruction et enfin vérifie la bonne mobilité de certaines pièces.  

Le tour avion et équipement est effectué conjointement par des Aviateurs des deux spécialités. Le « pistard » fait le tour du Rafale avec le pilote pour vérifier visuellement l’état de l’aéronef avant le vol. Particularité de l’opération extérieure, le « pétaf » présente au pilote les préréglages des munitions pour s’assurer qu’elles sont conformes à la mission programmée, il enlève ensuite les sécurités afin qu’elles soient aptes à l’emploi. Le « pistard » aide ensuite le pilote à se brêler dans le cockpit. Une fois installé en cabine, il connecte la combinaison anti-G, raccorde le gilet de combat du pilote au paquetage de survie situé sous le siège et gère le branchement radio. Il raccorde le masque à oxygène et s’assure de son bon fonctionnement avant de laisser le pilote refermer la verrière du Rafale et se concentrer sur le départ imminent.       

Le démarrage et l’armement du chasseur constituent les dernières préparations avant l’envol. Une fois le réacteur démarré, le « pistard » demande au pilote de réaliser une série de tests pour vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble des systèmes (commandes de vol électriques, débattement des gouvernes) de l’avion. Le Rafale sort de son emplacement de stationnement (appelé sunshield) pour rejoindre le point d’armement en « bout de bande » près de la piste. Il y retrouve les « pétafs » pour s’assurer que l’ensemble des munitions sont armées. Le Rafale est fin prêt pour le décollage, il rejoint alors la piste !

Une Aviatrice inspecte le Rafale.

Le mécanicien de piste inspectant un des réacteurs

Le mécanicien de piste inspecte un des réacteurs

Le Rafale est protégé des éléments par un "sunshield"

Le "pistard" aide le pilote à se brêler dans le cockpit

Le Rafale prêt au décollage