Actualité

CHAMMAL : entraînement conjoint entre avions de chasse français et iraquiens

20/09/2021

Deux Rafale de l’armée de l’Air et de l’Espace ont décollé de la base aérienne projetée au Levant afin de réaliser un nouvel entraînement avec deux F-16 des forces aériennes iraquiennes.

 

Vignette
© EMA

Réunis en vol le mardi 7 septembre 2021, les quatre avions de chasse se sont entraînés au combat aérien à "deux contre deux" dans le ciel iraquien. La patrouille Rafale, l’équipe rouge, était chargée de mener une attaque dans l’espace aérien iraquien tandis que les F-16, l’équipe bleue, devaient les intercepter.

Agissant en étroite coordination avec le contrôleur de la défense aérienne iraquien, les pilotes de F-16 ont réalisé une interception tactique des Rafale en suivant un processus d’identification : d’abord à distance par l’utilisation de l’IFF (Identification Friend or Foe – système embarqué qui permet d’identifier un aéronef ami), puis à vue, en allant jusqu’à identifier la cocarde de l’appareil afin de déduire si l’aéronef était allié ou non. S’appuyant sur leurs expertises respectives, les pilotes français et iraquiens ont à nouveau pu renforcer leur interopérabilité.

La présence permanente de Rafale au Levant permet aux forces armées françaises d’entretenir des liens privilégiés avec les forces armées iraquiennes que ces interactions contribuent à renforcer.

La France est le troisième contributeur au sein de la coalition internationale engagée contre Daech. Dans cette phase de stabilisation de l’opération, elle fournit des actions de conseil aux états-majors iraquiens pour améliorer la coordination des unités au niveau interarmées et au niveau opératif.

Toutes ces actions visent à accompagner la stabilisation de la région pour prévenir la résurgence de Daech. Le 19 septembre 2014, à la demande du gouvernement iraquien, la France s’est engagée, aux côtés de la coalition, dans la lutte contre Daech, en lançant l’opération Chammal. Sept ans après, l’organisation terroriste ne détient plus le moindre territoire au Levant mais les armées françaises restent résolument engagées auprès de la coalition, au sein de l’opération Inherent Resolve (OIR), pour prévenir sa résurgence. Le général de brigade aérienne Vincent Coste, Senior national representative de niveau opératif (SNR-O) de l’opération Chammal, revient sur l’évolution de l’engagement français, le partenariat avec les forces iraquiennes et la détermination de la France à combattre le terrorisme.

© EMA