raid1_1
Actualité

Raid Latécoère: récit des trois premières étapes

25/10/2021

Les Aviateurs de la base aérienne 702 d’Avord participent au raid historique de Latécoère, qui relie Toulouse et Dakar.  

Du 21 au 26 octobre, plusieurs Aviateurs, dont des élèves de l’École de l’aviation de transport de la base aérienne 702 d’Avord retracent la célèbre ligne Latécoère entre Toulouse et Dakar, afin de rendre hommage à cette ligne historique de la Compagnie générale aéropostale. Durant le raid, plusieurs escales traditionnelles sont prévues au Maroc, en Mauritanie et au Sénégal afin de renforcer les liens que l’armée de l’Air et de l’Espace entretient avec les armées de l’air locales.

À l’issue de la première partie du raid, le commandant Jarsaillon nous livre son récit du début de ce raid historique :

« Après un briefing matinal dans l’obscurité, une nuit s’achève et le jour se lève. La pleine lune fait face au soleil. Les moteurs rugissent et nous nous envolons vers Toulouse, première étape d’une belle journée. Le Petit Prince est à bord accompagné de cinq Aviateurs prêts à suivre les traces des légendaires pilotes de l’Aéropostale. Un deuxième équipage suit. Au total, nous serons dix à voler sur la voie tracée par les pionniers. L’escale toulousaine est l’occasion de partager quelques anecdotes avec M. Delga, vice président de l’association du raid Latécoère. Le plein terminé et c’est déjà le départ vers Alicante. Au-dessus des mers de nuages, nous passons les Pyrénées. Nous contemplons les côtes espagnoles imaginant l’épreuve redoutée qu’elles constituaient jadis. L’escale est courte, car il nous faut gagner le Maroc ! 

Déjà le détroit de Gibraltar se dessine à l’horizon. Au loin, les contreforts de l’Atlas déchirent l’horizon. Le travail est intense dans l’avion et les élèves apprennent de minute en minute, d’heure en heure. Ils abordent la phase finale de leur formation. Cette mission se rapproche de ce qu’ils vivront après avoir obtenu leur brevet de pilote. La brume de mer s’est installée sur Rabat, mais nos instruments nous permettent d’atterrir sans encombres. Ce soir nous dormirons en Afrique. »

raid1_1

La première journée du raid Latécoère

raid1_2

La première journée du raid Latécoère

La première journée du raid Latécoère

La première journée du raid Latécoère

raid1_4

La première journée du raid Latécoère

raid1_5

La première journée du raid Latécoère

raid1_6

La première journée du raid Latécoère

Jour 2

À la suite de la première journée, les Aviateurs ont pris la route des îles Canaries, où une escale à Las Palmas a eu lieu. Le commandant Jarsaillon nous détaille cette deuxième journée.

« Rabat, Kenitra... deuxième jour du périple et déjà des noms évocateurs d'aventures dans l'esprit de nos jeunes pilotes. Cette escale marque leurs premières heures de vol sur le continent africain.

Après une nuit reposante, nous nous levons ce matin sous un ciel chargé. Au décollage, nos instruments auront rapidement raison de cette couche nuageuse. Nos anciens n'avaient pas cette chance et devaient composer, aux commandes de leurs biplans, avec des phénomènes météorologiques particulièrement puissants et dangereux sur cette partie du globe. 

Aujourd'hui, nous commencerons à apercevoir la chaîne de l'Atlas et les portes du désert, décor mythique tant attendu. Notre vol nous conduira à Las Palmas, étape imposée pour contourner le Sahara occidental.

Le survol maritime et ses spécificités seront le sujet de réflexion avec nos stagiaires. L'arrivée sur l'archipel des Canaries, son volcan en éruption et ses vents violents à l'atterrissage promettent encore une expérience enrichissante. »

raid2_1

La deuxième journée du raid Latécoère

raid2_2

La deuxième journée du raid Latécoère

raid2_3

La deuxième journée du raid Latécoère

raid2_4

La deuxième journée du raid Latécoère

Jour 3

Lors de la troisième journée, le raid Latécoère a pris la destination de Nouakchott en Mauritanie, où une rencontre avec le chef d’état-major de l’armée de l’air mauritanien est prévue. Par la suite, les Aviateurs se sont envolés vers le Sénégal, destination finale de la journée. Le commandant Jarsaillon revient sur ces épisodes marquants du raid Latécoère.

« Journée exceptionnelle à bien des niveaux. C’est en effet la première fois qu’un Xingu de l’École d’aviation de transport s’aventure si loin au sud sur les traces des pionniers de l’Aéropostale. La terre volcanique des Canaries laissant place au sable brûlant du Sahara occidental et de la Mauritanie, nous découvrons, non sans une certaine émotion, des paysages nous évoquant les récits de Saint Exupéry et Mermoz. 

L’escale à Nouakchott est humainement et professionnellement très riche. Nous avons la chance d’y être chaleureusement accueillis par le chef d’état major en second de l’armée de l’air mauritanienne, le commandant de la base aérienne de Nouakchott, l’attaché de défense français ainsi que son conseiller “air”, et une délégation d’instructeurs de l’école d’aviation de transport mauritanienne. 

Nous échangeons autour de nos avions respectifs sur nos méthodes de travail, nos vecteurs et nos missions. Visite du Xingu, d’un DC-3 et d’un Cessna caravane de l’armée de l’air mauritanienne, échanges de patchs, déjeuner à base de dattes et de lait de chamelle, sont de la partie ! 

Après avoir échangé des poignées de mains amicales avec nos homologues mauritaniens, nous décollons pour Saint-Louis, aéroport sénégalais mythique de l’aventure « aéropostale ».

Nous y effectuons un passage vertical pour entraînement et poursuivons jusqu’à Dakar, la destination finale du jour. 

Le changement de température et les heures de vols commençant à se faire sentir, nous ne sommes pas mécontents de bâcher nos avions pour les protéger du sable et rejoindre Dakar pour un repos bien mérité ! »

Retrouvez les récits des prochaines étapes du raid Latécoère sur le site de l’armée de l’Air et de l’Espace.

raid3_1

La troisième journée du raid Latécoère

raid3_2

La troisième journée du raid Latécoère

raid3_3

La troisième journée du raid Latécoère

raid3_4

La troisième journée du raid Latécoère

raid3_5

La troisième journée du raid Latécoère