MISSIONS

Fiche

LA POSTURE PERMANENTE DE SÛRETÉ AÉRIENNE

Confiée au Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), la posture permanente de sûreté-Air (PPS-A) est une mission prioritaire et permanente de l’armée de l’Air et de l’Espace. C’est un dispositif actif 24 h/24 et 7 J/7 qui assure la souveraineté de l’espace aérien français au travers de trois missions : détecter, identifier, intervenir. Ces missions s’effectuent dans le cadre primordial de l’assistance aux aéronefs en difficulté et dans un délai très court, de constatation d’infraction et mesures de contrainte qui peuvent aller jusqu’au tir de destruction sur ordre du Premier ministre.

Détecter : Chaque jour, jusqu’à 12 000 avions transitent par l’espace aérien français, dont 1 500 simultanément aux heures de pointe. Chacun de ces appareils doit être identifié et classifié.

C’est la raison d’être du réseau maillé de surveillance qui couvre l’ensemble du territoire national et ses approches. Grâce à la mise en réseau de près de 70 radars civils et militaires, les 3 centres de détection et de contrôle (CDC) militaires répartis sur le territoire détectent les aéronefs qui transitent dans leurs zones de responsabilité.

Identifier : Tout appareil détecté dans notre espace aérien est identifié : type d’appareil, nationalité, privé ou étatique, propriétaire, provenance, destination... Ils sont ensuite classifiés de « amis » à « hostiles ». Ce travail de veille active et de renseignement permet d’évaluer en permanence le niveau de menace.

Intervenir : Toute anomalie dans le plan de vol ou le comportement d’un aéronef entraîne la mise en œuvre de mesures adaptées à chaque situation. L’assistance aux aéronefs en difficulté est primordiale, aussi la constatation d’infraction et les mesures de contrainte peuvent aller jusqu’au tir de destruction sur ordre du Premier Ministre.

LA PERMANENCE OPÉRATIONNELLE (PO)

Afin d’être en mesure d’intervenir sur des aéronefs civils et militaires rapides (avions à réaction) comme sur des aéronefs lents (avions à turbopropulseurs ou aviation générale, hélicoptères, ULM, drones, parapentes), plusieurs avions de chasse et des hélicoptères sont placés en alerte. La répartition des bases accueillant cette permanence opérationnelle (PO) obéit à des critères de géographie et permet à l’aéronef intercepteur d’atteindre tout point de notre espace aérien en quelques minutes.

Comme évoqué supra, les Mirage 2000-5F de la 2ème Escadre de chasse de LUXEUIL participent au dispositif « socle » de la protection de l’espace aérien français. Ils opèrent à partir du quart nord-ouest de la France ou ponctuellement, directement depuis la base aérienne 116.

A terme, pour conserver un dispositif flexible et adaptable, il est prévu que chaque base aérienne dotée d’une piste adaptée et pérenne puisse accueillir un plot PO.