IHEDN
Actualité

La base aérienne 105 accueille les membres de l'IHEDN et le CEMAAE

12/11/2021

Le mercredi 10 novembre, la base aérienne 105 d’Evreux a accueilli les membres de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale et le chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace.

Cette journée, dédiée à la présentation des missions et des capacités de l’armée de l’Air et de l’Espace, a débuté par un discours du général Mille devant les membres de l’IHEDN. Parmi eux, de nombreux militaires français et étrangers ainsi que plusieurs civils avaient fait le déplacement pour l’occasion. Lors de son discours, le CEMAAE a rappelé à travers l’exemple de l’opération Heifara-Wakea, les capacités de projection de l’AAE sur le territoire national, jusqu’aux antipodes. Le message principal : l’armée de l’Air et de l’Espace peut intervenir fort, loin de la métropole et sur de longues périodes. Le colonel Solène le Floch, commandant la base d’Evreux, est ensuite intervenu pour rappeler la place essentielle que tient la BA 105 dans l’AAE aujourd’hui.

Une exposition statique passionnante

Les membres de l’IHEDN ont ensuite pu profiter d’une exposition statique composée de plusieurs stands mettant en valeur les capacités et les savoir-faire de l’AAE.  Les visiteurs ont pu admirer un certain nombre d’aéronefs que l’AAE avait spécialement détachés pour l’occasion. Deux Rafale, un A400M Atlas, un C-130, un hélicoptère CARACAL ainsi que le nouvel avion de transport A330 MRTT ont notamment été présentés au public par leurs équipages respectifs. Le nouveau système de missiles sol-air Mamba a également été exposé au public.

À la suite de cette exposition statique passionnante, les membres de l’IHEDN ont dégusté un déjeuner spécialement préparé par les équipes de restauration de la base d’Evreux.

Une journée clôturée par une démonstration en vol

Après le déjeuner, les visiteurs de l’IHEDN ont pu assister à une représentation exceptionnelle des capacités de l’armée de l’Air et de l’Espace. Organisée en deux scénarios différents, la démonstration a vu plusieurs aéronefs, dont deux Rafale, trois avions de transport et un avion de reconnaissance survoler le ciel d’Evreux. Lors du premier scénario, les Rafale venus de la BA 118 de Mont-de-Marsan ont simulé l’interception d’un aéronef hostile pénétrant l’espace aérien français. Les avions de chasse ont ainsi pris en charge l’avion ennemi, avant de le faire atterrir de force sur la base d’Evreux.

La seconde simulation, qui s’apparentait à l’opération Apagan récemment mis en œuvre par l’AAE, présentait un scénario d’évacuation de civils dans un milieu hostile. Les avions de transports Transall, appartenant à la Luftwaffe, A400M et C-130 ont pu se poser sur la piste d’atterrissage d’Evreux, qui avait précédemment été sécurisée par des membres Commando parachutiste de l'air n°10 largués depuis les airs. Une fois la zone sous contrôle, la flotte d’avions de transport a « évacué » l’ensemble des membres de l’IHEDN, qui ont été acheminés vers la base de Vélizy-Villacoublay afin de rejoindre Paris par la suite.

Retour en images sur l'IHEDN

IHEDN

IHEDN