Actualité

Première session du service national universel sur la base aérienne 126

18/03/2022

Le service national universel (SNU) a pour origine un projet du président de la République et s’adresse à tous les jeunes Français de 15 à 17 ans, quelle que soit leur situation.

Il vise à la transmission d’un socle républicain, au renforcement de la cohésion nationale, ainsi qu’au développement d’une culture de l’engagement.

La contribution des armées, et particulièrement de l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE), se concrétise par l’accueil de jeunes volontaires sur les bases aériennes (BA). Sur la BA 126 de Ventiseri-Solenzara, le Centre d’instruction et d’information des réserves de l’armée de l’Air et de l’Espace (CIIRAAE) a accueilli la première promotion constituée de treize jeunes volontaires de la région Corse, durant la deuxième semaine des vacances d’hiver. Du lundi 28 février au dimanche 6 mars 2022, cette cohorte de volontaires a pu découvrir le métier de militaire et les différentes spécialités de l’AAE.  

Le premier jour a été consacré au passage au service médical, suivi de l’habillement où chacun a reçu un paquetage militaire réduit. Les jeunes ont ensuite reçu une formation sur les principaux rudiments de base du statut de militaire (reconnaissance des grades, salut, déplacements).

Le deuxième jour a été rythmé par la montée des couleurs, servant ainsi de support au rappel des symboles de la République, tels que le drapeau, l’hymne national et l’esprit de défense. Les stagiaires ont ensuite visité diverses unités de la base, tels que la tour de contrôle, les pompiers, l’escadron de protection, l’escadron d’hélicoptères et l’escadron de cibleries. De par les circonstances, tous ont eu la chance de pouvoir rencontrer et échanger avec les élèves pilotes de l’École de l’aviation de chasse de Cognac, qui étaient présents sur la BA 126, aux commandes d’avions d’entraînement PC-21, dans le cadre de leur formation.

La session s’est poursuivie par des activités sur divers thèmes et les journées ont été rythmées par les séances de sport matinales. Ils ont pu apprécier le niveau de la condition physique demandée au militaire, en s’essayant aux épreuves imposées. Ils ont dans ce cadre participé à une séance de techniques d’intervention opérationnelle rapprochée du combattant (TIOR) et ont ensuite été sensibilisés aux enjeux relatifs à la topographie, la transmission et l’armement. Le stage s’est terminé par un rallye de synthèse au cours duquel ils ont pu mettre en pratique l’ensemble des notions acquises tout au long de la semaine.

Interrogés à l’aboutissement du stage, tous les volontaires se sont montrés satisfaits de cette expérience sur la base aérienne, notamment par le biais d’activités riches et intenses qu’ils n’auraient pas forcément retrouvés dans le monde civil. D’autres se sont montrés surpris par le séjour, qu’ils appréhendaient initialement avec plus de difficultés. Par ces contributions, la base aérienne 126 participe pleinement au lien entre les armées et la jeunesse, et plus largement avec la société civile.

Deux volontaire s'entrainant au TIOR

Au programme, démontage et remontage d'un FAMAS