cisex_1
Actualité

La base école de Rochefort accueille l’exercice CISEX

06/12/2021

Du 8 novembre au 5 décembre 2021, une centaine de spécialistes des systèmes d’information et de communications (SIC) de l’armée de l’Air et de l’Espace mènent un entraînement sur la base de Rochefort.

« Cisex » (Communication and Information Systems Exercise) est un exercice majeur dédié à l’entraînement du personnel des spécialistes des systèmes d’information et de communications (SIC) de l’armée de l’Air et de l’Espace. Ces personnels, fortement sollicités sur les théâtres d’opérations extérieures, s’entraînent afin de certifier et de maintenir leurs compétences. Ils forment également les Aviateurs de demain aux nouvelles technologies.

À l’instar de leurs missions sur les théâtres d’opérations extérieures, les participants déploient une architecture SIC complexe, associée à des matériels tactiques utilisés au sein de l’armée de l’Air et de l’Espace (moyens satellitaires, systèmes de cybersurveillance). Leur objectif est d’assurer l’appui SIC d’une base aérienne projetée avec son état-major de coalition, son détachement chasse, son détachement de drones Reaper et son centre de détection et de contrôle.

L’exercice « Cisex » est également l’occasion pour les élèves de l’École de formation des sous-officiers de l’armée de l’Air et de l’Espace (EFSOAAE) de Rochefort d’appréhender leur futur environnement de travail. Ils découvrent des systèmes et des capacités modernes, et échangent avec les experts métiers de l’armée de l’Air et de l’Espace.

L’école de formation des sous-officiers de l’armée de l’Air et de l’Espace représente le terrain idéal pour créer lien et échanges privilégiés entre élèves et spécialistes de ces métiers. Cette approche du métier permet en effet aux élèves sous-officiers, futurs experts des SIC, d’approfondir leur vision d’un déploiement opérationnel et de consolider leurs connaissances, tout en appréhendant la réalité de leur futur métier.

Dimensionnée pour accueillir ce type d’exercice, la base aérienne école de Rochefort offre à l’ensemble des unités déployées sur « Cisex » le soutien nécessaire en termes d’hébergement, de nourriture et de carburant pour conduire cet entraînement.

cisex_1

La base école de Rochefort organise l’exercice CISEX

cisex_2

La base école de Rochefort organise l’exercice CISEX

cisex_3

La base école de Rochefort organise l’exercice CISEX

cisex_4

La base école de Rochefort organise l’exercice CISEX

À l’occasion de l’exercice « Cisex », découvrez le portrait du sergent Haroun, 23 ans et récemment engagé au sein de l’armée de l’Air et de l’Espace.

Le sergent Haroun, spécialisé en réseaux informatiques et en sécurité des systèmes d’information et de communications (SIC), est actuellement en formation à l’Escadron de formation aérienne des spécialités sol (EFASS).

Tout comme ses camarades de la base école de Rochefort, il a eu l’opportunité de découvrir les personnels et les matériels engagés dans l’exercice « Cisex » (Communication and Information System Exercice) qui s’est déroulé du 8 novembre au 5 décembre 2021 sur la base aérienne école de Rochefort.

Titulaire d’un bac S, après deux ans d’études en économie gestion à l’université de Strasbourg, ce passionné d’informatique décide de se réorienter vers les métiers du numérique. Sportif, mais également passionné d’échecs et de lecture, il a la fibre patriotique et découvre qu’il peut allier son envie de représenter et servir son pays et sa passion pour l’informatique.

 « L’armée de l’Air et de l’Espace m’offrait non seulement un métier, mais également la possibilité de me former dans un domaine très technique et couteux dans le civil. Je ne soupçonnais pas le panel de métiers liés à l’informatique proposés dans les armées. C’est une chance pour moi de suivre un enseignement de grande qualité dans ce secteur de pointe, confie-t-il. L’informatique offre de nombreuses possibilités, car c’est un domaine qui évolue rapidement et pour lequel il faut sans cesse être en éveil. »

C’est d’ailleurs le niveau de technicité des spécialités proposées, associé à la part de rêve que représentait pour lui le monde de l’aviation, qui a fait pencher son choix pour l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE). Aujourd’hui parfaitement intégré dans ce milieu militaire, il assure avoir trouvé sa voie : « Je ne me vois pas retourner un jour dans le civil, on a nos habitudes ici sur la base école de Rochefort, les journées sont rythmées et cela me convient. J’aimerais passer plus tard le concours pour devenir officier, annonce le sergent Haroun. L’AAE offre cette possibilité d’évoluer en interne et je compte la saisir. »

Dans l’immédiat, le sergent Haroun poursuit sa formation au sein de l’EFASS et étudie les différentes possibilités d’affectation qui vont s’offrir à lui. Engagé depuis à peine un an, il déclare avoir comme objectif de rejoindre une unité de renseignement ou encore l’Escadre aérienne de commandement et de conduite projetable (EAC2P) de la base aérienne 105 d’Évreux, justement au cœur de cet exercice « Cisex ».

Il précise : « Le monde du renseignement correspond à une sorte de fantasme pour moi et me permettra, je pense, de relever des défis techniques complexes avec du matériel que je ne retrouverai pas ailleurs. Je suis d’origine afghane et je parle le dari et le persan, c’est un plus. »

La présence de l’exercice « Cisex » à quelques centaines de mètres des salles de cours a-t-elle permis à ce jeune sous-officier de mieux appréhender son futur métier ?

Il témoigne : « J’ai pu découvrir notre métier sur le terrain, mais également voir le matériel sur lequel je serai amené à travailler selon les pays, en climat chaud ou froid. Les personnels rencontrés nous ont éclairés également sur les voies possibles pour un spécialiste SIC au sein de l’AAE, c’est plus concret à présent. Ce que je retiens enfin de leurs témoignages, c’est l’interaction essentielle entre tous les acteurs SIC et également avec les autres spécialistes pour réaliser la mission. »

L’exercice « Cisex » a offert à ces futurs acteurs de la composante SIC, en plus de la démonstration de déploiement d’une architecture SIC complexe, l’opportunité d’échanger avec des personnels engagés dans les unités opérationnelles et pouvant témoigner des missions intérieures et extérieures qu’ils ont vécues.

 

 

cisex_5

Le sergent Haroun